Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’Homme sans âme

Je voulais être cet homme sans âme
Mais tu as choisi de tordre cette envie
Puisque pour toi, ma vie était infâme
Puisque pour toi, mon tout était blasphème

Je voulais rester là-bas, dans mon coin à moi
A écrire à l'envers les pages de mon histoire
Mais tu as trouvé qu'il fallait à ma géhenne
Une teinture à la tienne, effrénée, effrontée, conne.

 

Je tenais à me terrer dans ce cœur de noir oint
Qui sans doute t'aurais absorbé, pris pour sien
Tu as crié d'être plus érudit, éclairé, plus humain
Ne te plains que mon cœur éconduit, étouffe de dédain.

 

Je parcours encore l'histoire et l'espace
En quête de repères, du moins vraissemblants
Pour combler cette absence, ce nanisme écœurant
Que tu crains de voir salir tes jours neufs clinquants.

Félix M. MAKAYABA, 11/01/2015