Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La merde à la gambienne!

PR Yahya JAMMEHHonnêtement dans le bourbier gambien, je ne vois pas la manipulation de mains mal intentionnées, comme on le prétend souvent. Ici, je ne vois vraiment nulle part la main de la France ou des grandes puissances, voraces et désireuses de s'accaparer de nos richesses. Mais, plutôt la preuve de l'aberration et du comique dont font preuve les dirigeants Africains.
Rien ne peut expliquer qu'après avoir soi-même reconnu la victoire de son adversaire, qu'un candidat, fusse-t-il président sortant, s'entête à reprendre le pouvoir tel que le fait le président Yahya Jammeh. Ceci est d'autant plus incompréhensible que le monsieur est prêt à braver les forces internationales, soucieuses de faire respecter les résultats des urnes et l'aspiration du peuple gambien.
Certes, des théories apparaissent qui trouvent zen l'agitation du Sénégal et du Nigéria des visées cachées... mais, à quoi bons s'aventurer sur cet argumentaire si c'est plutôt, un individu qui prête de façon avec autant de désinvolte le flanc à ces accusateurs? Réellement, dans le cas de la Gambie, c'est bien Yahya J. même qui offre tous les alibis pour se faire débarquer hostilement.
Le problème de la Casamance est dans une accalmie telle que personne ne peux comprendre qu'il soit une raison pour l'agitation du Sénégal pour faire respecter le dictat des urnes en Gambie. D'autres allèguent que le géant Nigéria remue autant ses bottes parce qu'il se voit toujours nargué par Yahya Jammeh, lorsqu'on ramenant des produits marchands du Maroc, et qu'il doit passer par les frontières gambiennes. Mais, là encore, c'est à croire que Jammeh, vient de prendre le pouvoir! Le gars fait 22 ans de pouvoir! et dans sa cours suprême, des juges Nigérians siègent! N'est-ce pas paradoxal que des raisons pareilles soient avancées?

La situation est d'autant plus complexe que dans le cas d'une intervention militaire de la communauté internationale (CEDEAO), cela entrainera certainement des dégâts matériels, pertes en humaines et des conséquences inimaginables pour finir, à coup sûr par le délogement, sinon la mort de Jammeh. Mais, cette menace longtemps brandie par la CEDEAO, piétine, mais semble faire peur à l'armée gambienne elle même, car, comme l'état-major de cette armée affirme ne pas être disposée à s'affronter avec une armée internationale (RfI). Par ailleurs, l'isolement du président têtu est consommée avec les désistements de certains ministres de son gouvernement et le désistement des juges appelés pour l'analyse des recours déposés par son parti. Alors, pourquoi s'entête-t-il à ce point à réclamer la réorganisation des élections? Justement, à la veille de la fin de son mandat, Jammeh a décrété l'état d'urgence dans son pays et fait avaliser la disposition par son assemblée. A l'analyse, plusieurs hypothèses mais aussi, des erreurs monumentales faites par les vainqueurs :
Adama BARROWLorsque Jammeh a reconnu la victoire d'Adama BARROW, l'information a tellement surpris plus d'un. Mais très vite, alors que tout le monde connait la complexité de la personnalité du président sortant, les propos de tous ont abondé dans le sens de la chasse au sorcier qu'il était. Alors bien que les dispositions constitutionnelles lui donnaient jusqu'au 19 janvier 2017 pour céder le pouvoir. Son opposant historique fut libéré.... C'est à croire que beaucoup ignore qu'un animal traqué, devient féroce et disposé à toute éventualité pour survivre! Jammeh ne pouvait aussi docilement, se laisser entraîner dans autant de bout. Et sur ce plan, il a bien raison! Et d'ailleurs, cette réalité explique le maintien à vie de certains dirigeants africains au pouvoir.
La question fondamentale qui s'impose est celle-ci, en proférant des menaces de juger les crimes qu'auraient causé Yahya Jammeh, le camp d'Adama BARROW ne nous a-t-il dans la situation que nous connaissons actuellement en Gambie? N'est-ce pas de l'amateurisme? 
Il semble avoir du bruit déhors, j'espère que ce n'est pas les bottes d'une armée internationale qui se font à ma porte.... 
Mon pays n'est pas trop loin de la situation qui prévaut dans ce pays, et je crains les grandes et nombreuses similitudes qu'il y a entre nos deux pays : corridor, petits de taille, présidence interminable....et j'en passe.