Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le jeu du canoë-kayak, à peine né, déjà mort pour les Togolais.

 

C’est vrai que rien n’est compréhensible au Togo, tant sur cette terre qu’on dit de nos aïeux, rien n’est fait avec objectivité. Je me rappelle qu’il y a environ trois ou quatre mois, les Togolais tout confondus, ont chanté et dansé pour célébrer les prouesses de Benjamin Boukpeti qui, de ses propres efforts avait ramené au pays une médaille de bronze gagnée aux Jeux olympiques de Pékin. Qui l’aurait cru, ce jeu encore inconnu a fait la fierté des Togolais, témoignant de l’intérêt qu’accorde ce peuple aux sports en général. Mêmes les autorités au plus haut niveau de l’Etat s’y étaient mises pour fêter la chose ! De Faure au Ministre des Sports, en passant par la presse et le commun des Togolais chacun avait trouvé une occasion de s’égailler et d’affirmer son intérêt et son soutien à l’effort isolé d’un individu qui avait à lui seul hissé le Togo à un endroit où on l’attendait le moins.


Aujourd’hui il est question que la FETAC entendez la Fédération Togolaise d’Aviron et de Canoë n’a pas trouvé la coquette somme de 2 668 652 de nos francs pour faire voyager une équipe d’Athlètes au championnat d’Afrique de canoë-kayak organisé de surcroît seulement à quelques pas du Togo, en Côte-d’Ivoire. L’engouement qui a accompagné B. Boukpeti à son retour au Togo, n’était donc qu’une récupération politique du pouvoir togolais sans aucune vergogne, d’un fait pour eux divers. Et le pauvre qui croyait donner un bon exemple de patriotisme en dédiant son trophée à son pays natal n’offrait qu’une opportunité aux dirigeants de pavaner en face du peuple. Lorsque nos dirigeants  apparaissent comme des opportunistes, insouciants de faire preuve de patriotisme envers le pays qui les rend heureux, c’est à se demander comment peuvent-ils prétendre construire ce pays.

Il faut reconnaître, cette médaille gagnée au jeu de canoë-kayak a été une nième fois où le peuple togolais a témoigné sa soif de faits égaillant. C’est aussi, la preuve que les autorités dans leur ensemble sont moins soucieuses de rendre heureux un temps soit peu leurs populations. Sinon, comment comprendre qu’après avoir délaissé le football, jusque là seul sujet qui faisait la fierté des Togolais, qu’on refuse de financer l’un des sports qui aurait pour un moment prendre sa place pour un temps soit peu nous égailler. C’est simplement scandaleux, sinon insultant pour les Togolais. Dans la mesure où il suffisait de demander une contribution volontaire aux entreprises installées au Togo ou même à la population pour réunir la somme nécessaire. C’est vrai que même dans ce cas, il y ‘aurait des personnes mal intentionnées pour utiliser à leur convenance les ressources collectées. Mais pour toute évidence, cela aurait été avec bonté que les Togolais auraient contribué à faire participer le Togo à cette compétition africaine de conoë-kayak organisée en Côte-d’Ivoire.

benjamin Boukpeti 04/09/2010 10:21


Le sport au Togo évolue. Nous oeuvrons pour faire avancer les consciences. Suivez tout cela sur "Supporter le sport au Togo"