Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour Doufelgou, ce que je déplore

Il y a comme une malédiction qui suit la préfecture de Doufelgou. En tout cas, c’est un point de vue, le mien. Depuis bientôt deux mois que je réside dans la préfecture, je m’en rends vraiment compte du contraste que nous avons par rapport à d’autres préfectures de la région et même du pays. Pour tout dire, Doufelgou est mal barrée. Si vous voulez un prototype de localité bien que nantie, ne disposant pratiquement rien pour faciliter la vie à leurs confrères, faites un tour dans Doufelgou. Pour cela, il ne faut de mille arguments pour le démontrer. Passons la situation de ce cadre misérable et allons à l’essentiel.  Doufelgou, dont la chef-lieu est Niamtougou est réputé pour :

-          Avoir présidé le Togo (par le Colonel DADJO) même si cela n’a duré que quelques mois,

-          Abriter le deuxième aéroport international du Togo,

-          Détenir des services clés du Togo tels que :

  • Le Ministère des finances et de l’économie,
  • Le Ministère du Développement et de la Coopération,
  • Le patrimoine du mobilier National à l’étranger,
  • La Direction Générale des impôts,
  • La Direction Générale de la Centrales des Intrants Agricoles,
  • La Direction Générale des Radios Rurales

-          Détenir le plus fort taux d’alphabétisation au Togo,

-          Abriter un gisement d’uranium (en prospection, bien que cela semble encore non officiel).

La liste pourrait être plus longue si l’on s’investigue davantage. Mais quoi bon ? C’est le visage que présente Doufelgou à ce jour qui me chagrine. Doufelgou est la préfecture où : h

-          Pour avoir internet, il faut se rendre à Kara (soit sur 25 km de route. Rien que pour ceux qui sont dans au Chef-lieu Niamtougou !)

-          Pour faire une opération bancaire, il fallait aller à Kara (25 Km   minimum donc). Aujourd’hui il semble que La Poste palie à ce défaut, sinon, aucune structure bancaire n’a trouvé important de s’implanter dans la préfecture. Paradoxale dans la mesure où la Banque Togolaise du Commerce et de l’Industrie (BTCI) est dirigée par un natif de la préfecture, voire même son prédécesseur.

-          Pour loger dans un Hôtel de qualité, il faut se rendre à Kara.

-          Pour une communication de proximité, via un média rural, il faut se rendre à Kara.

Bref, pour la plupart des services modernes, il faut nécessairement faire un déplacement sur plus de 25 km. Seulement, il convient de se demander à quoi servent donc nos confrères promus à des postes importants de l’administration togolaise. Sans prétendre que les poste de responsabilité des auxquels les nôtres sont promus devaient les permettre de se servir leur terroir d’origine, il convient de se demander pourquoi Doufelgou contraste avec les autres sur ce plan des services. Simple question de priorité !!!! On a connu dans ce pays, des cas où, des personnalités, pour avoir été à certains postes, ont changé le visage de leur localité d’origine. La nôtre est-elle suffisamment nantie qu’il n’est pas besoin d’apporter des biens et services comme internet, services de transfert d’argent, et que sais-je encore ?

Il ya moins d’un mois, j’ai été fier de voir les miens avec de gros cylindrés, soulever des nuages de poussière dans cette terre perdue du Togo, à Siou principalement. C’était Sintou Djindagou, la fête traditionnelle qui rassemble tous les natifs de la préfecture. Elle est devenue rotative, allant de canton en canton. C’eût été une aubaine si de Siou, l’on pouvait envoyer sur internet les événements culturels qui se passaient. C’aurait été une occasion que nos frères restés à l’étranger puissent être connecté et discuter avec ceux qui ont fait le déplacement de la préfecture sur ce qui se passait. Bref, avoir l’information dans le temps. « Etre branché » comme on le dit souvent.

Augustin 04/05/2010 15:44


Rectif: La DGI n'est pas dirigée par un natif de cette préfecture.

Faut garder également en mémoire que les personnes auxquelles des charges officielles sont confiées au niveau national ont vocation a servir tout le pays et pas simplement leur localité
d'origine!

Sachons donc raison garder!