Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Si Internet est formidable….. ? !

1905758-deux-hommes-d-39-affaires-d-39-orange-assis--une-ta.jpgJ’ai discuté hier, un peu avant 20h, justement au Centre Communautaire ''Le Bercail'' en face à face avec Francis Campagne, de vive voix. ! Un ami croisé sur le site populaire www.facebook.com. Pour la petite histoire, mon arrivée à Niamtougou a été précédée quelques mois après de l’inauguration de plusieurs infrastructures dans le canton de Baga. Pour ce que j’en sais, c’est l’ONG espagnole SOLMAN qui a appuyé la réalisation de plusieurs forages, l’électrification des six villages du canton, la construction de 06 centres communautaires (un dans chaque village). Celui du village de Maragou (‘’Le Bercail’’) est d’ailleurs le plus grand centre que toute la préfecture de Doufelgou peut se prévaloir d’avoir actuellement. Et tout a été fait en moins de trois ans de collaboration. A l’inauguration de ces joyaux, j’ai vu un ou deux officiels, le Préfet de Doufelgou, et surtout la vaillante population de Baga. Des populations en liesse, qui ont pu offrir à la délégation venue d’Espagne pour la circonstance, les danses de notre terroir et j’en été fier. C’était bien un mérite ! Rien à voir avec la routine maladive instaurée dans la commune pour accueillir nos tristement illustres hommes politiques. Juste une parenthèse….. Pour l’inauguration des infrastructures, j’avais cru voir nos agences de presse, mais à ma grande surprise, quelques jours après rien n’avait paru ni dans Togo Presse, ni dans aucune autre presse du pays. Bref, l’inauguration de réalisations d’une valeur de plus d’un demi-milliard de FCA s’est passée dans le silence totale, inaperçue…. à seulement 450 kilomètres de la capitale Togolaise. Où étaient donc passés nos talentueux journalistes, tant du privé que du public ? Et le Ministère en charge du développement ? Ignorait-il l’événement ? C’était à voir, mais, c’était passé. Irréparable. Un fait accompli…. C’est alors que je m’étais refusé à cette injustice. Il s’agit bien d’une ! J’ai donc envoyé quelques lignes de l’événement dans www.couleurs-des-temps.over-blog.com, mon blog d’amateur. Puis j’ai publié le lien et quelques photos sur www.facebook.com. Quelques jours après Francis m’écrivait. En quelques lignes, il m’informait que sa ville était en jumelage avec Maragou (un des villages Baga) et qu’il devrait y arriver en février de cette année. Voilà, maintenant vous savez tout de l’histoire de notre amitié, Francis et moi. Nous sommes restés des mois entiers sans s’écrire. Moi, parce que ne disposant pratiquement pas Internet à Niamtougou, ville qui abrite pourtant le deuxième aéroport de renommée internationale du Togo. Et Francis, occupé, je suppose. Il y a donc quelques jours que je lui ai écrit, de Kara (25 km) de Niamtougou, pour savoir si sa visite aux miens était toujours d’actualité. Il a confirmé, et nous avons promis de se rencontrer à son arrivée. Voilà, maintenant c’est fait. Comme quoi, ‘’Seules les montagnes ne se croisent’’. Donc, le rideau s’est levé sur l’aspect virtuel de l’amitié que nous entretenions à travers la toile mondiale. Et nous envisageons de faire beaucoup de choses ensemble…..

Lorsque, maintenant, en y réfléchissant, je me rends compte qu’avec cet outil unique, j’aurais pu acheter, vendre des biens, lire les presses de tous les pays du monde, suivre des cours et me former à partir de n’importe quelle université ou institut du monde, et même travailler …… rien qu’en étant assis devant un ordinateur installé sur une table dans ma chambre, je ne comprends pas pourquoi nos dirigeants n’en font pas la priorité des priorités. N’est-pas un raccourcis vers ce qui nous est difficilement accessible, ce qu’ils n’arrivent pas à nous offrir ? Et dire qu’on nous rabat quotidiennement les oreilles de vouloir nous développer ! Voilà un outil de développement ! Oui, je sais, nous passerons cette fois encore à côté. Si le développement permet, un éveil des individus, la capacité pour eux de savoir avec la célérité de Internet ce qui se passe sous d’autres cieux, je vois, la stratégie des nôtre est simple et efficace : couper l’herbe avant qu’elle ne pousse. Sinon, grande, elle nuirait à leurs ambitions ! Déjà qu’on dit que facebook a contribué à la chute de Ben Ali (Président Tunisien) et de Moubarak (d’Egypte), faut pas réfléchir longtemps pour comprendre ! Mais je continue de réfléchir, à comment disposer en permanence de cet outil. Pour sûr, les 5% de togolais qui utilisent Internet le font pour des raisons bien meilleures que pour organiser des subversions. Quelqu’un l’a dit, la révolution que connaissent nos frères des pays arabes est loin de nous arriver. Carrément, le cas échéant, ce sera pour d’autres raisons, et Internet y jouera un rôle mineur, sinon aucun. Alors, point de crainte ! Rabaissez le coût de la connexion pour nous….. C’est important, voire vital.    

 

 

makadad 27/02/2011 15:21


Vous êtes nombreux à avoir réagit à ce poste, avec cette promptitude qui fait j'adlire internet. J'aurais bien voulu vous répondre le même jour, mais hélas, comme je l'ai, il a fallut que je me
rende à Kara, d'où je vous écris ces quelques mots.
Merci.
Pour beaucoup, j'ai compris qu'ils ignoraient tout de l'état de la ville de Niamtougou. Alexi dit craindre qu'en moins de dix ans, ce ne soit qu'un carrefour. C'est déjà ça et j'en suis désolé.
Vraiment. A quoi voulez-vous qu'on assimile notre Niamtougou, si les natifs même préfèrent rentrer passer parfois les nuits à Kara (25km)? Ou que, les étrangers ne s'y arrêtent même pas sinon, pour
les problèmes techniques de leurs engins.
Enfin, je ne peux écrire un autre article pour répondre à vos commentaires. J'ai écris directement à certains. J'envisage faire quelques poste pour décrire Niamtougou et ses environs. Il y a de
bonnes choses.
Merci pour vos encouragements.


Romuald 26/02/2011 14:21


Salut,
D'abord, je te remercie por ton article.
Ensuite , je suis étonné que Niamtougou ne soit pas connecté à internet pourtant abritant un aeroport de classe internationale et de surccroît reçevant des chefs d'Etats célèbres.Dommage pour mon
pays, honte à nos dirigeants .
Aussi, étonnant qu'un évènement d'une telle envergure n'est pas été couvert par la multitude de médias que compte notre pays, je ne comprends plus rien car à quoi tout ceci rime parce que lorqu'il
s'agit de l'intronisation d'un chef canton dans un hameau perdu , on fait deplacer tout l'armada audiovisuelle et sécuritaire enscensés par une cohorte de carnavalierse entretenue et nourrie sur le
dos du pauvre cintribuable togolais .
Niamtougou, la coquette tu ne mérites pas cette injustice et ce statut qu'on veut arbitrairement t'imposer ne te sied pas.A tout celà des questions meritent d'être posé
A qui a profité la non couverture médiatique de 'évenement? Pour quel fin ? Une autre que je me demande l'aeroport international est-il connecté ou pas?
Enfin depuis 1999 je n'avais plus foulé le sol de Doufelgou, alors j'entend par là que Niamtougou n'a pas changé dun IOTA Et pourtant.....


Eric 25/02/2011 12:44


C'est une joie que de lire ton article Felix. Et c'est porteur d'espoir de voir que des voix auparavant jamais entendues se font entendre grâce à internet.
Et tu peux être certain que chaque fois que tu aura besoin de soutient pour des actions concrètes, plein d'autres personnes comme toi sont prêt à y contribuer avec joie.


Alexis MENSAH 25/02/2011 12:32


Salut Félix,
C'est touché par ton article que je veux bien réagir. C'est incompréhensible pour moi de comprendre que l'aeroport soit un prétexte pour que l'Etat démissionne de son devoir de doter
d'infrastructure la ville de Niamtougou.Mon dernier passage en Aout à Niamtougou m'a laissé un goût amer du niveau de developpement de cette ville. Pourtant à côté, des ville qui étaient moin
loties que Niamtougout il y a de cela 20 ans, ont connus un essort de devellopement énorme. Et là je n'accuse pas seulemnt l'Etat. Il va falloire que les ressortissants de doufelgou, les autorités
religieuses et les ONGs fassent aussi quelque chose pour sortir cette ville de sa situation de ville relais . sinon dans moin de dix ans ce ne serait qu'un grand village et un simple carrefour.
Voilà, que chacun fasse ce qu'il pourra et ne comptons plus desormais sur l'Etat.
Pax et bene


Roger 25/02/2011 09:16


Je suis vraiment choqué tout comme Wilfried de constater que Niamtougou n'est pas connecté au web. Il va vraiment falloir y faire quelque chose. Pendant ce temps je voudrais t'inviter à
sensibiliser les utilisateurs du téléphone mobile à se connecter via leur appareil s'il est compatible. Contactez vos opérateurs pour les paramétrages et soyez connectez par ce moyen en attendant
que le câble n'arrive.
Félicitations pour cet article et surtout, reçois mes encouragements.


Elijah 24/02/2011 19:53


Une réalité relaté par un homme du terrain. Parfois de lom, on ne percoit pas cela.
Les TIC sont en effet indispensable au développement.
Espérons que votre article parvienne aux bonnes personnes, pour qu'il fasse son "effet".


Ferachry 24/02/2011 17:00


merci pour ceci
vraiment je t encourage
peace


Wilfried AKAKPO 24/02/2011 16:54


Salut cher ami,
Merci beaucoup pour cet article et surtout merci de partager ton expérience avec nous.
Je suis choqué de savoir que Niamtougou habrite un aeroport mais pas connecté au web..
Je m'abonne à ton blog et j'espere aussi avoir l'occasion de discuter avec toi et échanger sur les sujets qui touchent à Internet au Togo.
Porte toi bien


Ephrem 24/02/2011 15:26


Merci mon frère pour cet article formidable! sa doit se savoir. Les nouvelles Technologies sont incontournables de nos pour promouvoir notre développement. Nous devons lutter pour que nos autorités
lâchent prise et démocratisent internet au Togo.


Tété 24/02/2011 15:19


Bonjour Félix,

Grâce à l'ami Gerry, je découvre ton billet et ton blog. Il se dit de bonnes choses dans cet espace. Courage, courage.

Cordialement,
Tété